Bureau diplomatique de Belgique au Mali
Accueil Coopération au développement

Coopération au développement

Pêcheur

La Coopération belge au développement présente au Mali depuis déjà une vingtaine d'années y a maintenu une aide au développement constante. Le Mali a été classé cinquième pays le plus pauvre de la planète par les Nations unies (2009). C'est un pays sahélien, sans accès à la mer, qui s’est trouvé confronté à une succession de périodes de sécheresse ces trois dernières décennies. Les conséquences directes de ces catastrophes naturelles ont été des pertes énormes de la production locale agricole et un appauvrissement drastique de la population.

Accord de coopération
La Belgique et le Mali ont conclu un nouveau programme de coopération pour la période 2009-2012 dont le budget s’élève à 50,5 millions d'euros. La coopération belge a décidé de concentrer son aide sur deux secteurs prioritaires: le développement rural et la sécurité alimentaire, et l'appui au processus de décentralisation (le Mali a lancé en 1993 une réforme du secteur public). Les thèmes transversaux du programme de coopération sont le genre, l'environnement, l'économie sociale, la lutte contre le sida et les Droits de l'enfant.

Développement rural et sécurité alimentaire
La Belgique soutient des projets qui permettent à des familles de reconstituer un cheptel de zébus, leur première source de revenus et encourage la promotion de l'agriculture dans la partie sud du pays. Nous tentons également, afin de raviver l'économie locale, de renforcer la production, la transformation et la commercialisation du blé (produit local). A côté de cela, un Programme multisectoriel et multi acteurs de lutte contre l'insécurité alimentaire et la malnutrition dans les cercles de Nara et de Nioro du Sahel est mis en place dans le cadre du Fonds belge de Sécurité alimentire (FBSA).

Décentralisation
L'appui au processus de décentralisation est notre second axe de concentration au Mali. L’octroi de plus de responsabilités et de moyens aux collectivités territoriales est crucial pour l’ancrage de la démocratie, le développement local et la lutte contre la pauvreté. Présente dans la région de Koulikoro, la Belgique renforce les capacités des élus locaux et de leur administration au travers de formations et d’un encadrement à la gestion des affaires courantes.

La Belgique finance également une série d’équipements usuels et d’infrastructures nécessaires au bon fonctionnement de l’autorité décentralisée. La finalité de cette réforme du secteur public, à laquelle la Belgique s’est associée, consiste à permettre aux collectivités territoriales d’être capables de répondre au plus près aux besoins quotidiens de la population.

Et encore
La Belgique est par ailleurs active dans la promotion du genre et la réduction des inégalités homme-femme, la consolidation de la paix dans les régios du Nord, et l'environnement. Concernant l'assainissement urbain, nous fournissons une expertise ciblée qui vise à renforcer une politique intégrée de ramassage, tri, destruction et recyclage des déchets dans la ville de Sikasso.